Table des matières

Référence LPDH

Modificateurs de glyphes

Plusieurs transformations peuvent être appliquées aux glyphes.

Tous les modificateurs de glyphes doivent être insérés immédiatement après le code du glyphe. Plusieurs modificateurs peuvent être combinés, et leur ordre n'importe pas, en autant qu'ils se suivent. Les modificateurs sont introduits avec un antislash (\). Si un modificateur est spécifié plus d'une fois, la dernière occurence sera celle qui prendra effet.


Renversement horizontal et vertical

Les modificateurs \fh and \fv sont utilisés pour renverser horizontalement et verticalement (respectivement) un glyphe.

A1\fh     ---> renverser A1 horizontalement
D1\fv     ---> renverser D1 verticalement
A1\fh\fv  ---> renverser A1 horizontalement et verticalement

Back


Alignement horizontal et vertical

Le modificateur \a suivi d'une lettre spécifiant l'alignement voulu est utilisé pour court-circuiter l'alignement par défaut que le moteur graphique impose habituellement.

À l'intérieur d'un cadrat complexe, chacun des glyphes se voit allouer une partie du cadrat (une cellule) qui est un rectangle dans lequel le glyphe est restreint de s'afficher. Souvent, la cellule allouée à un glyphe sera plus haute ou plus large que le glyphe lui-même, une fois qu'il est proprement dimensionné. Le moteur graphique positionnera le glyphe dans sa cellule selon ses règles d'alignement par défaut. Il est possible de redéfinir les règles d'alignement pour un glyphe en particulier pour positionner le glyphe tel qu'il apparaît dans le document source.

Par exemple, si un cadrat contient un seul glyphe, plutôt petit, tel que X1, ce dernier sera verticalement aligné au centre de la ligne des hiéroglyphes. Vous pourriez vouloir l'aligner au bas de la ligne et donc vous utiliseriez le modificateur \ab (align bottom) pour ce faire.

Les alignements suivants sont définis:

\al    ---> (align left) forcer l'alignement à gauche
\ac    ---> (align center) forcer l'alignement au centre
\ar    ---> (align right) forcer l'alignement à droite
\at    ---> (align top) forcer l'alignement en haut
\am    ---> (align middle) forcer l'alignement au milieu
\ab    ---> (bottom alignment) forcer l'alignement au base

Les alignements à l'horizontale et à la verticale peuvent être utilisés simultanément (ex: X1\ar\ab), bien qu'il soit rare de devoir les spécifier en même temps.

Back


Rotation

MDC: Par rapport au MDC, les modificateurs \r1, \r2, \r3, \t1, \t2 et \t3 ne sont pas définis en LPDH. La raison en est simple: les mêmes résultats peuvent être facilement atteints en combinant les modificateurs de renversement et les modificateurs de rotation.

Donc, en LPDH, \r1 devient \r-90, \r2 est \r180, \r3 est \r-270, et \t1 devient \fh\r90, \t2 est \fh\r180 et \t3 est \fh\r270.

Le modificateur de rotation, \r, doit être suivi d'un nombre entier positif (sens des aiguilles) ou négatif (sens inverse des aiguilles), qui spécifie l'angle en degrés de rotation à appliquer.

A1\r90     ---> rotation de A1 par 90 ° (sens des aiguilles)
A1\r-90    ---> rotation de A1 par 90 ° (sens inverse des aiguilles)
A1\r270    ---> rotation de A1 par 270 ° (sens des aiguilles)

Back


Dimensionnement (échelle)

Le modificateur d'échelle (\s) permet de court-circuiter l'échelle assignée à un glyphe. Il doit être suivi d'un nombre entre 10 et 400, qui spécifie le pourcentage de l'échelle originale (100%) à appliquer.

A1\s90     ---> dimensionner A1 à 90%
A1\s200    ---> dimensionner A1 à 200%
A1\s10     ---> dimensionner A1 à 10%

Le dimensionnement manuel permet souvent à un glyphe dans un cadrat d'être affiché à une taille plus près de celle qu'on voit dans un texte source. Le moteur graphique couvre la plupart des situations automatiquement, mais permet aussi de re-définir l'échelle manuellement.

Back


Coloration en rouge ou en noir

Le modificateur de coloration (\cr pour le rouge et \cb pour le noir) peut être utilisé pour forcer une coloration spécifique pour un glyphe donné.

Il existe aussi un modificateur de couleur pour des séquences de cadrats ($r ... $b) qui est utilisé pour colorer une séquence en rouge ou en noir.

A1\cr             ---> colorer A1 en rouge
A1\cb             ---> colorer A1 en noir (aucun effet réel dans
                       ce cas, puisque les glyphes sont noirs par
                       défaut)
$r A1 A2 A3 $b    ---> tous les cadrats entre $r et $b
                       sont colorés en rouge.
$r A1 A2\cb A3 $b ---> tous les cadrats entre $r et $b
                       sont colorés en rouge, excepté pour A2, qui
                       spécifie sa propre couleur (noir).