Table des matières

Référence LPDH

Parenthèses

Presque tous les textes hiéroglyphiques qu'on peut lire aujourd'hui sont en fait des éditions de textes source. Les éditeurs de ces textes annotent donc leur documents de façon à exprimer les différences entre leur version et le texte source lui-même, ou indiquer des parties endommagées dans ces textes source.

Le LPDH définit quelques éléments de syntaxes, connus sous le nom de parenthèses, pour exprimer les différences entre un texte source et sa version éditée.

[[ et ]] (rendus comme [ et ]) expriment des signes omis par le scribe.

[{ et }] (rendus comme { et }) expriment des signes enlevés par l'éditeur.

[& et &] (rendus comme < et >) expriment des signes ajoutés par l'éditeur.

[" et "] (rendus comme [| et |]) expriment des signes qui étaient jadis visibles dans le texte source, mais ne le sont plus maintenant.

Les codes de parenthèses se comportent comme des glyphes (elles peuvent être utilisés pour format des cadrats complexes), à l'exception qu'elles ne permettent que le modificateur d'échelle.

Autres éléments spéciaux de syntaxe

Les glyphes pour espace vide

Les cadrats vides sont représentés par ..

Les demi-cadrats vides (demi-largeur) sont représentés par .

Les glyphes espace se comportent comme tous les autres glyphes réguliers (à l'exception d'être vides) et peuvent donc être combinés avec les opérateurs de base pour former des cadrats complexes.

De plus, les hachures peuvent leur être appliquées.

Points rouge et points noir

Les points rouges sont représentés par RD (red dot)

Les points noirs sont représentés par BD (black dot)

Comme les autres glyphes réguliers, RD et BD peuvent être combinés pour former des cadrats complexes, et quelques modificateurs et hachures peuvent leur être appliqués.