Table des matières

Manuel de référence Glyphotext 1.0

Rapide tutorial: L'exploration d'un document Glyphotext

  1. Ouvrir le document Hatnub_gr14.got. Il est situé dans le dossier nommé exemples, sous le dossier où vous avez installé Glyphotext.
  2. Consultons rapidement les propriétés de ce document got. Le bouton d'accès au panneau des propriétés se trouve dans la section Gestion document (à droite dans des fenêtres d'édition).
  3. Jetons maintenant un coup d'œil aux paramètres de mise en page de notre document qui sont accessibles par le menu principal sous Options->Mise en page du document. Sous l'onglet Hiéroglyphes, la hauteur de ligne a été fixée à 0,80cm. Quant au papier (pensant ici à une sortie imprimée du texte), sous l'onglet Impression, le type de papier retenu est Lettre [ A4 ]. Si cela vous convient, vous pouvez choisir ici une autre taille, format lettre US par exemple (format habituel en Amérique).
  4. Passons au texte lui-même. Si, selon la résolution de votre écran, les glyphes sont trop petits (ou trop grands), ajustez le zoom. Cet ajustement n'est que visuel et ne modifie en rien, tout comme sous Word, la réalité des paramètres de notre mise en page initiale. Pour cet ajustement, utilisez la petite fenêtre du zoom (bouton sur la barre d'outils principale, en haut à gauche, suivant le bouton de la liste des rois ). Ensuite, si vous souhaitez voir davantage de lignes de texte en même temps, vous pouvez tirer vers le bas la ligne de séparation des fenêtres du bas, celles de la translittération / traduction. À la limite, vous pouvez tout simplement les fermer (en cliquant sur le X, à droite de la ligne de séparation). Une restauration des fenêtres de travail fermées est toujours possible en allant dans le menu, sous Affichage.
  5. Un premier coup d'œil sur le texte nous révèle la présence de 3 systèmes de numérotation. Chacun possède sa fonction propre :
    • À gauche complètement, dans la partie grisée (appelée marge de l'éditeur), on retrouve le numéro des lignes de travail de notre document got. Ces numéros sont utiles pour se retrouver si, par exemple, on n'utilise pas de numéros de lignes qui seront inclus dans le texte lui-même.
    • Il existe une seconde marge (marge du texte), celle-l'a faisant partie intégrante du document. Ces numéros seront imprimés avec le texte et nous permettent d'indiquer la page et le numéro de ligne d'une édition source (par exemple, Urk. IV 645,1 et suivantes). La fonction pour insérer ces numéros est le bouton . Ouvrez un nouveau document et faites-en l'expérience. Notez que le curseur se place automatiquement à l'endroit où vous devez taper le numéro de ligne. Vous pouvez, pour un document, paramétrer l'apparence de ces numéros en allant dans Options->Mise en page du document, la sous-section Numéros de lignes du texte.
    • Pour les lignes du document source, on utilise un troisième système, qui permet d'insérer les numéros parmi les hiéroglyphes (les chiffres encadrés de couleur marron dans la figure ci-contre). Le bouton pour ce faire est le . Tapez quelques hiéroglyphes dans votre document test, puis insérez un numéro de ligne avec ce bouton. Vous pouvez, pour chaque document, paramétrer l'apparence de ces numéros dans les options de mise en page du document, à la sous-section Numéros de lignes de la source. Modifiez ces paramètres pour en visualiser le résultat.
  6. Passons aux deux fenêtres de travail : celle des glyphes et celle du LPDH. Cliquez d'abord sur un cadrat dans la fenêtre des glyphes: tout le cadrat est en surbrillance (activé). Si plusieurs glyphes occupent le cadrat et que vous souhaitez choisir l'un d'eux, cliquez maintenant sur ce glyphe particulier. Notez qu'à chaque fois que vous sélectionnez un cadrat ou un glyphe particulier, sa correspondance est immédiate dans la fenêtre LPDH (le code LPDH correspondant est sélectionné). Une façon directe pour trouver un endroit précis dans le texte LPDH afin de corriger, modifier ou autre votre document. L'inverse est aussi vrai: si vous déplacez le curseur dans l'éditeur LPDH, le glyphe correspondant sera sélectionné automatiquement.
  7. Pour modifier un glyphe : une fois le glyphe sélectionné, vous pouvez lui appliquer les modifications qui s'imposent en cliquant sur l'un des boutons appropriés (voir sous les onglets, en haut, dans la zone menu). Faites des expériences avec les divers types de hachures, les renversements, l'alignement, la rotation, la dimension, la couleur. Si vous voulez ajouter un glyphe à l'endroit choisi dans votre texte, voire corriger votre glyphe en le remplaçant par un autre, vous passez alors à la fenêtre LPDH en cliquant à l'endroit sélectionné pour activer votre curseur.
  8. Pour modifier une séquence de glyphes dans une ligne donnée: vous saisissez une séquence de glyphes directement dans la fenêtre des glyphes et vous y appliquez l'une ou l'autre des modifications désirées : création d'un cartouche, sérech, château (hout), hachure, couleur. La saisie d'une séquence de glyphes se fait comme suit : vous cliquez sur le premier glyphe, puis mainetant enfoncée la touche MAJ (shift), vous cliquez sur le dernier glyphe de la séquence.

À vous de jouer maintenant !